Comment rester en bonne sante et eloigner alzheimer

Voir ci-dessous les conclusions de l'étude de l'Université de Stanford aux Etats-Unis

Etude de l'Université de Stanford aux Etats-Unis

Pendant des siècles, les manuels de danse et autres écrits ont vanté les bienfaits de la danse pour la santé, le plus souvent comme  exercice physique. Plus récemment, nous avons vu des recherches sur d'autres avantages de la danse pour la santé, comme la réduction du stress et le niveau de sérotonine accrue, avec son sentiment de bien-être. Plus récemment, nous avons entendu parler d'un autre avantage: la pratique fréquente de la danse nous rend apparemment  plus intelligents. Une étude importante a ajouté qu’en stimulant l’esprit on peut éviter la maladie d'Alzheimer et autres démences, en plus du fait que l'exercice physique peut garder le corps en forme. La danse augmente également l'acuité cognitive à tous les âges. 

Vous avez peut être entendu parler du « New England Journal of Medicine (http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa022252) ». 
Il y a été publié un rapport sur ​​les effets des activités récréatives sur l'acuité mentale lors du vieillissement. Ici, il est en un mot. L'étude d’une durée de 21 ans, de personnes âgées de 75 ans et plus, a été menée par « l'Albert Einstein College of Medicine » à New York, financée par le « National Institute on Aging ». Leur méthode de mesure objective de l'acuité mentale dans le vieillissement consistait à surveiller les taux de démence, notamment la maladie d'Alzheimer.

 L'étude a voulu voir si des activités physiques ou cognitives de loisirs influençaient l'acuité mentale. Elle a permis de découvrir que certaines activités ont eu un effet bénéfique significatif. D'autres activités n’en ont aucun. 
Les auteurs ont étudié des activités cognitives comme la lecture de livres, l'écriture pour le plaisir, les mots croisés, jouer aux cartes et jouer des instruments de musique.
Ils ont également étudié des activités physiques comme jouer au tennis ou au golf, la natation, le vélo, la danse, la marche pour l'exercice et les travaux ménagers. 
L'une des surprises de l'étude était que presque aucune des activités physiques ne semble offrir de protection contre la démence. Il peut y avoir des avantages cardiovasculaires, bien sûr, mais l'objet de cette étude était l'esprit.
Il y avait cependant une exception importante:. La seule activité physique permettant d’offrir une protection contre la démence était la pratique fréquente de la danse :

* lecture - 35% du risque de démence             
* vélo et la natation - 0%             
* Faire des mots croisés au moins quatre jours par semaine - 47%             
* Jouer au golf - 0% . 
* Danser souvent - 76% 

C'est la plus grande réduction des risques de toute activité étudiée, cognitive ou physique.
Citons le Dr Joseph Coyle, un psychiatre de « Harvard Medical School » qui a écrit ce commentaire: «Le cortex cérébral et l'hippocampe, qui sont essentiels à ces activités, sont remarquablement plastiques, et ils se reconnectent en fonction de leur utilisation.   Et à partir de l'étude elle-même, le Dr Katzman a suggéré que ces personnes sont plus résistantes aux effets de la démence par le fait d'avoir une plus grande réserve cognitive et une complexité accrue des neurones synapses. Tout comme l'éducation, la participation à des activités de loisirs diminue le risque de démence en améliorant la réserve cognitive. Notre cerveau rebranche constamment ses voies neurales, en fonction des besoins. S’il n'en a pas de besoin, il ne le fera pas.   
         
                       Vieillissement et de la mémoire 

Lorsque les cellules du cerveau meurent et les synapses s'affaiblissent avec l'âge, nos noms partent en premier, comme les noms des autres personnes, parce qu'il n'y a qu'une seule voie neuronale reliant à ces informations stockées. Si la seule connexion de neurones à ce nom s'estompe, nous perdons l'accès à celui-ci. Alors que nous vieillissons, nous apprenons un processus parallèle, pour trouver des synonymes, pour contourner ce barrage. 
 La clé ici est l'importance soulignée par le Dr Katzman de la complexité de nos synapses neuronales : 
Plus, c'est mieux. Faites tout votre possible pour créer de nouveaux chemins neuronaux. 
L'opposé de ceci est de prendre le même vieux chemin bien usé maintes et maintes fois, avec les schémas habituels de pensée et de vie. 
Lorsque j'étudiais le processus créatif en tant qu'étudiant diplômé de Stanford, je suis tombé sur l'analogie parfaite pour ce cas:
 Plus il y a de pierres de gué à travers le ruisseau, plus il est facile à franchir avec votre propre style. 
L’objectif de cet aphorisme était la pensée créative, trouver autant de voies alternatives possibles à une solution créative. Mais avec l'âge, le traitement parallèle devient plus critique. Maintenant, ce n'est plus une question de style, c'est une question de survie - faire passer le ruisseau avant tout. Les cellules du cerveau qui meurent au hasard sont comme des pierres de gué étant retirés une par une. Ceux qui n'avaient qu'un seul chemin bien usé de pierres sont complètement bloqués lorsque certaines sont supprimées. Mais pour ceux qui ont passé leur vie à essayer différentes voies mentales à chaque fois, qui ont créé une multitude de chemins, ont toujours plusieurs chemins possibles. 
L’étude de « l'Albert Einstein Collège of Médicine » montre que nous devons garder le plus grand nombre de ces chemins actifs, tout en générant de nouvelles voies, en maintenant la complexité de nos synapses neuronales.

             Pourquoi danser? 

Nous avons immédiatement posé deux questions:
 Pourquoi la danse est-elle meilleure que d'autres activités pour améliorer les capacités mentales ?
 Est-ce à dire tous les types de danse, ou y a-t-il un genre de danse meilleur qu'un autre? 
C'est là que cette étude ne répond pas. Il ne répond pas à ces questions comme une étude partielle. Heureusement, ce n'est pas une étude partielle. C'est l'une des nombreuses études, depuis des décennies, qui ont montré que nous augmentons notre capacité mentale en exerçant nos processus cognitifs. Intelligence: l'utiliser ou la perdre. Et ce sont les autres études qui comblent les lacunes de celui-ci. La pluralité de ces travaux  nous permet de comprendre le tableau d'ensemble.

 Certains aspects sont développés ici (http://socialdance.stanford.edu/syllabi/intelligent.htm) concernant l'intelligence dans la danse. La base de l'intelligence est la prise de décisions. Et les conseils qui en sont déduits, quand il s'agit d'améliorer votre acuité mentale, est de vous impliquer dans des activités qui nécessitent une prise de décision en une fraction de seconde, par opposition à une mémoire mécanique (retraçant les mêmes sentiers battus), ou tout simplement travailler sur votre style physique. 
Une façon de le faire est d'apprendre quelque chose de nouveau. Pas seulement danser, mais quelque chose de nouveau. Ne vous inquiétez pas à propos de la probabilité que vous n'aurez jamais à l'utiliser à l'avenir. Prendre un cours pour exercer votre esprit. Il va stimuler la connectivité de votre cerveau en générant le besoin de nouvelles voies. Des classes difficiles et même frustrantes sont mieux pour vous, car ils créent un besoin accru de nouveaux circuits neuronaux. 
Alors prenez des cours de danse, ce qui peut être encore mieux. La danse intègre plusieurs fonctions cérébrales simultanées, augmentant votre connectivité. La danse implique simultanément des processus  esthétiques, rationnels, musicaux et émotionnels.    
         
Quel genre de danse? 

Revenons à l'étude: 
 Le vélo, la natation ou le golf = 0% d’amélioration par rapport au risque de démence 
Mais le golf ne nécessitent-il pas de prise de décision rapide ? 
Non, pas si vous êtes un joueur de longue date. Vous avez fait la plupart des décisions lorsque vous avez commencé à jouer il y a des années. Maintenant, le jeu est surtout d'affiner votre technique. Il peut être un bon exercice physique, mais l'étude a montré qu'il conduit à aucune amélioration de l'acuité mentale. 

C'est pourquoi il vaut mieux pratiquer un genre de danse où vous devez décider en une fraction de seconde. C'est la clé du maintien de la vraie intelligence. 
Est-ce que n'importe quel type de danse conduit à une acuité mentale accrue? 
Non, toutes les formes de danse ne produisent pas ce bénéfice. Pas de danse qui, comme le golf ou la natation, travaille surtout sur ​​le style ou retrace les mêmes chemins mémorisés. La clé est la prise de décision. Rappelez-vous (à partir de cette page : http://socialdance.stanford.edu/syllabi/intelligent.htm), Jean Piaget a suggéré que l'intelligence est ce que nous utilisons quand nous ne savons pas par avance ce qu'il faut faire. Nous aurions souhaité qu'il y a 20-25 ans « l'Albert Einstein Collège of Médicine » ait pensé à faire des comparaisons de différents les types de danse, pour savoir ce qui était mieux. Mais nous pouvons le comprendre en consultant ce qu’ils ont étudié: les personnes âgées 75 ans et plus, à partir de 1980. Ceux qui dansaient dans cette population particulière étaient d'anciens danseurs folles Twenties (en 1980), puis d'anciens danseurs de Swing Era (aujourd'hui), de sorte que c’est le genre de danse que la plupart d'entre eux ont continué à faire à la retraite, c'est ce qu'ils ont commencé quand ils étaient jeunes: freestyle danse sociale - foxtrot de base, swing, valse et peut-être un peu de latine. 

J'ai regardé les personnes âgées danser toute ma vie, de mes parents (qui se sont rencontrés lors d'un bal Tommy Dorsey), les communautés de retraite, au Roseland Ballroom de New York. Je ne vois presque jamais de séquences mémorisées ou des motifs sur la piste de danse. J'ai surtout vu de la danse décontractée, danse sociale assez simple - freestyle et à suivre. Mais la danse sociale freestyle n'est pas aussi simple que cela! Il exige des prises de décision en une fraction de seconde, à la fois dans la tête et suivez les rôles. 

J'ai besoin de faire une digression ici: je tiens à souligner que je ne diabolise pas le fait de mémoriser des séquence de danse ou le style axé sur la danse de salon basée sur des modèles. J'ai parfois profité des danses de séquences moi-même, et il y a réduction du stress avantages de toute nature de la danse, des bienfaits cardiovasculaires de l'exercice physique et des avantages encore plus de sentiment lié à une communauté de danseurs. Donc tout dans la danse est bon. Mais quand il s'agit de préserver l'acuité mentale, alors certaines formes sont nettement meilleures que d'autres. Lorsque nous parlons de l'intelligence (l'utiliser ou la perdre), alors la décision plus que nous pouvons apporter à notre danse, mieux c'est.     
        
Qui profite plus, les femmes ou les hommes? 

Dans la danse sociale, le rôle de suivi obtient automatiquement un avantage, en faisant des centaines de fraction de seconde pour savoir quoi faire ensuite. Comme je l'ai mentionné sur cette page , les femmes ne font pas que suivre, elles interprètent les signaux de leurs partenaires qui les donnent, et cela exige de l'intelligence et de la prise de décision, ce qui est actif et non passif. Cet avantage est grandement améliorée en dansant avec différents partenaires, pas toujours avec la même personne. Avec des partenaires de danse différents, vous devez ajuster beaucoup plus et être au courant des plus variables. C'est très bien pour rester plus intelligent. Mais les hommes, vous pouvez aussi correspondre à son degré de prise de décision, si vous choisissez de le faire. 

1/ Vraiment remarquez chez votre partenaire et ce qui fonctionne le mieux pour elle. Remarquez quels mouvements marchent avec elle et quels ne réussissent pas, et adapter en permanence votre danse à ces observations. C'est devoir prendre des décisions très rapides, instantanées. 
2/ Ne pas conduire les mêmes schémas anciens de la même façon à chaque fois. Relevez le défi d'essayer de nouvelles choses. Prendre des décisions plus souvent. L’intelligence: on l’utilise sinon on la perd. 
Et les hommes, l'énorme avantage secondaire est que vos partenaires auront beaucoup plus de plaisir à danser avec vous lorsque vous êtes attentifs à leur danse et que vous vous ajustez constamment pour leur confort et la continuité du mouvement.  
           
Danse souvent 
 

Enfin, rappelons que cette étude fait une autre suggestion: danser souvent. Les personnes âgées qui faisaient des mots croisés quatre jours par semaine avaient un risque plus faible mesurable de la démence que ceux qui pratiquaient une fois par semaine. Si vous ne pouvez pas prendre des cours ou aller danser quatre fois par semaine,  dansez autant que vous le pouvez. Plus, c'est mieux. Et le faire maintenant, le plus tôt sera le mieux. Il est essentiel de commencer à construire votre réserve cognitive dès maintenant. Un jour vous aurez besoin de ces pierres pour faire un gué à travers le ruisseau. Ne pas attendre - commencer à les construire maintenant. 
 

  Traduit par Jean GALINDO d'un rapport de juillet 30, 2010 de Richard Powers de l'Université de Stanford

 

La danse vous rend plus intelligent

  • Facebook Reflection
  • Twitter Reflection

Site Internet historique: http://mon.camping.free.fr

Pages Facebook du camping et de votre hôte Jean avec mises  à jour hebdomadaires:  : https://www.facebook.com/jean.galindo.5

Pour réserver: 

http://mon.camping.free.fr/formulairerenseignementsetcontratdelocationPaypal.htm 

Nous contacter

Notre adresse

Camping Le P'tit Bonheur

Allée des gens heureux

las Couloumines Quials

66360 ESCARO

FRANCE

Nous  acceptons les virements bancaires, les chèques vacances , Paypal, les espèces et les chèques

suivez nous sur

 

TEL: 0033 468 970 853

Port: 0033 614 896 306

E-MAIL: jean.galindo@free.fr

© site créé le 10 décembre 2017 par Jean GALINDO - Touts droits réservés